Internationaux de Volley,
l’association développe
les liens intra- et inter-
générations base d’actions
vers les volleyeurs/ses

 
,
Accueil arrow Equipes de France - Volley M arrow Jeunes / CE et CM -19 ans - Youth arrow Archives actualités Cadets arrow 2006 L'AIFVB aux championnats d'Europe Cadet(te)
2006 L'AIFVB aux championnats d'Europe Cadet(te) Version imprimable Suggérer par mail

L'AIFVB aux Championnats d'Europe Cadet(te)s

Ces championnats sont doublement historiques pour la France. Les filles se sont qualifiées pour la première fois pour la phase finale et les garçons ont donné à la France son premier titre international de l'histoire du volley-ball.

 L'AIFVB était en république Tchèque pour soutenir les cadettes où nous avons assisté aux matchs de la seconde phase (des quarts à la finale).

 Les filles à Brno (2ième ville tchèque)

 Les françaises ont failli créer LA surprise du championnat en bousculant très sérieusement en ¼ de finale les futures championnes d'Europe. Elles terminent à la 8ième place sur 12 participants.

 Mais revenons sur leur parcours :

 En poule, elles ont été défaites par la Serbie, future finaliste et grande favorite des spécialistes,  après avoir souvent fait jeu égal. La qualification pour les ¼ de finale se joua devant une salle comble toute acquise à l'équipe locale. Jouant un volley-ball très enthousiaste, elles surclassaient leurs rivales sur le score 3/1. Le ¼ de finale laissera longtemps un goût d'inachevé car la France menant 1 set à 0, n'aurait jamais dû perdre ce second set qui leur tendait les bras. Le coach des futures championnes d'Europe aura mis 2 sets à comprendre les judicieux choix tactiques des entraineurs français et à se décider de changer sa première passeuse (1m90) par un "petit bout'chou" qui remettra le TGV allemand sur les rails.

 Après cette élimination, il restait une chance aux françaises de se qualifier pour les prochains championnats du monde en finissant 5 ou 6e. Le match contre la Turquie, une équipe que  tout le monde voyait sur le podium, a été un match que les françaises ont joué très crispé, très probablement en raison de l'enjeu mondial. Elles s'inclineront par 3/0. Il restait à terminer ces championnats d'Europe en se faisant plaisir en disputant aux néerlandaises la 7e place. Même s'il n'y avait plus d'enjeu réel, il était important de terminer sur une victoire. Cette victoire, largement à la portée des françaises, on se demande encore comment elle leur a échappé au tie-break. Peut-être y avait-il plus de décontraction du côté des néerlandaises ?

 Félicitations aux joueuses, entraineurs et accompagnateurs, sans oublier les nombreux parents et amis présents en république tchèque. Tout ce groupe, par leur qualification et à leur 8e place, ont créé le déclic qu'il manquait à la filière féminine pour qu'elle prenne conscience de ses capacités et que la France prenne place dans les pays qui comptent dans le volley-ball féminin..

 Nous terminerons en notant que le niveau des finales (Allemagne, Serbie, Italie, Belgique) fût semble t'il proche du niveau que l'on a l'habitude de voir lors de rencontres de milieu de tableau de notre championnat PROF.

 Les garçons à Wien (Vienne)

 L'AIFVB a été présente à la finale du Championnat d'Europe Cadet. En effet, apprenant que la France était en finale à Wien, il était tentant de faire les 130 kms séparant ces deux hauts-lieux du Volley européen et bien nous en pris.

 La France est arrivé en finale avec un statut d'ultra-favori, statut souvent très difficile à assumer (en filles, les serbes se demandent encore comment elles ont fait pour ne pas être championnes d'Europe).

Le public très nombreux de la finale, ne doutant pas de l'issue de la finale, pronostiquait le nombre de points que les français allaient lâcher aux polonais

Mais c'était sans compter sur la volonté et la hargne des polonais qui,  bien que menés 0/2, ont su revenir dans le match et offrir aux spectateurs, téléspectateurs et internautes, une opposition de très haut-niveau.

Le tie-break allait décider du nom du futur champion d'Europe et personne, au début du set décisif, n'osait s'aventurer à un pronostic. Mais c'était sans compter sur une qualité que l'on ne soupçonnait pas chez d'aussi jeunes volleyeurs

Plus que leur physique et leur technique, les français ont été impressionnants par leur mental qui donnait à penser qu'ils jouaient leur vingtième finale européenne. A preuve, le comportement de notre pointu en fin de 4e set qui a su rester zen face aux provocations d'un joueur polonais. Notre pointu s'est probablement rappelé des conséquences sportives d'un fameux "coup de boule". Bien lui en a pris, car il a été un joueur très important du tie-break victorieux.

Bravissimo à tous les joueurs et au staff. A noter qu'aussi bien à Wien qu'à Brno, les parents et amis des joueurs étaient nombreux et fervents supporters.

Ce groupe, lors des prochains championnats du monde cadets, aura pour lourde tâche de continuer dans le sillon tracé par la génération cadette d'il y a 2 ans en Algérie. Il en a les moyens. L'AIFVB leur apporte tout son soutien. 

 Kamal

 
< Précédent   Suivant >
.
 

© 2017 AIFVB - L’Association des Internationaux Français de Volley Ball