Internationaux de Volley,
l’association développe
les liens intra- et inter-
générations base d’actions
vers les volleyeurs/ses

 
,
Accueil arrow Equipes de France - Volley F arrow VolleyBall - A féminines arrow Archives actualités A féminine arrow 2004 Des avancées dans le secteur féminin
2004 Des avancées dans le secteur féminin Version imprimable Suggérer par mail
Mail adressé en avril aux membres-AIFVB. Comme de nombreux internationaux qui suivent le Volley international, vous avez pu faire ces constats :

- Les résultats des Equipes de France cadettes et juniors ne sont pas brillants depuis de nombreuses années, et bien moins bons que ceux des garçons.

- Le niveau international de l’Equipe de France senior féminine passe par des hauts et des bas. Ainsi, d’après le classement FIVB, l’Equipe a régressé de la 15ème place européenne, en 2002, à la 24ème en 2004.

- La place des internationales françaises dans les Clubs de ProF est très restreinte ; trop souvent leur niveau de volley ne leur permet pas de faire face à la concurrence des internationales étrangères.

Il est clair aussi que dans l’élite sportive, la valeur des jeunes détermine celle des seniors. Néanmoins il ne faut pas forcer trop tôt et n’importe comment sur le corps et la tête des jeunes.



C’est sûrement sur ces constats que la DTN de Volley a bâti en 2001/2002 un programme pour redresser la situation des Equipes nationales féminines.

L’entraîneur Jacques Béraud a été nommé Responsable du secteur féminin pour veiller à la bonne réalisation du programme. Il est membre AIFVB et nous avons vécu avec lui ses débuts difficiles, ainsi d’ailleurs que les doutes de toute la DTN sur le devenir du programme, en 2002/2003, alors que l’Equipe de France masculine occupait la scène.

En 2004, ils ont enfin pu commencer à concrétiser 2 points importants : d’une part la formation renforcée des internationales cadettes et juniors et d’autre part la constitution de l’Equipe de France senior la meilleure possible, dans l’objectif de remonter dans le Top15 européen sur les saisons 2005 et 2006, et d’y rester.

En 2005, la DTN se voit confortée dans son programme puisque le secteur féminin est une priorité d’action du nouveau Président FFVB et de son équipe.



Voici, pour preuve, le planning international 2005 :



L’Equipe de France cadettes/nées1988-89, réunie pour la première fois à l’occasion du Tournoi des 8 Nations en juillet2004, a disputé sa 2ème compétition en janvier dans le cadre du Tournoi de Qualif à la phase finale de l’EURO2005. Le tirage au sort n’a pas été favorable ; elle s’est retrouvée avec les équipes d’Italie et de Turquie, nations majeures du Volley féminin, qui ont pris les 2 places. Dommage car sans EURO pas de MONDIAL2005 ; l’objectif était de faire disputer des matches à l’équipe qui participera à l’EURO2006 junior organisé en France.

Actuellement, les cadettes jouent en Championnat et s’entraînent avec leur club pour rester proche de leur famille et de leurs amies et dans leur lycée. De plus, elles bénéficient d’un programme individuel de préparation physique, en relation avec un Centre expert français que la FFVB s’est attachée, pour les jeunes internationaux filles et garçons.

Dans l’objectif EURO2006, joueuses et entraîneurs s’interrogent sur la meilleure localisation pour la saison 2005/2006. Pourrait-on s’inspirer de l’organisation de nos voisins allemands, hollandais ou italiens qui obtiennent de bons résultats chez les filles ?

Pourrait-on faire appel à un spécialiste pour aider à formuler un projet collectif qui passe par l’élaboration de projets individuels de "Champion" ? Lors du colloque de Tourcoing organisé par Thierry Fortané, on a écouté avec intérêt Makis Chamalidis, psychologue et préparateur mental, intervenir sur ce sujet.



L’Equipe de France juniors/nées1986-87, qui a déjà tourné en compétitions internationales Cadettes en 2002 et 2003, a subi un revers à St Dié en mai 2004, battue par les équipes de Bulgarie, d’Italie et de Suisse au TQ pour la phase finale de L’EURO2005. Leur carrière internationale junior s’en trouve interrompue, car l’EURO2005 était qualificatif au MONDIAL2005.

Pour la saison 2004/2005, la plupart des juniors ont été regroupées dans le nouveau centre national, IFVB, créé à Toulouse en remplacement de celui de l’INSEP. C’est l’équivalent du CNVB où on accueille les garçons, mais catégorie cadets, ceux qui cette année sont Vice Champions d’Europe. Cette différence d’organisation pour les garçons et pour les filles peut-elle évoluer ? question de formulation de projets individuels ?

Faute de compétition junior en 2005, les meilleures juniors sont conviées à jouer en A’, bonne réaction de la DTN, car leur progression passe par la confrontation en matches officiels avec d’autres sélections nationales.



Une Equipe de France A’ a donc été constituée, une première dans le secteur féminin, pour les meilleures espoirs françaises : elle comprend 5 internationales juniors/nées1986-1987 et 5 internationales juniors génération précédente /nées1984-1985. Elle participera à la Coupe du Printemps2005 en Rép. Tchèque/mai.

Il est probable que tout ou partie de cette Equipe ira ensuite aux Jeux Méditerranéens à Alméria/juin.

Elle devrait aussi constituer, avec le renfort de quelques A, l’Equipe de France Universitaire qui participera aux Universiades à Izmir/août.



L’Equipe de France A disputera, du 27avril au 1er mai 2005 à St Dié, le premier tour des qualifications au MONDIAL2006 ; elle devrait accéder au 2ème tour en mai, voire au 3ème en juillet, si l’équipe tourne bien. L’Equipe de France A doit aussi disputer et remporter, pour accéder au TQ de l’EURO2007, le "retour de Lyon2004" en Finlande courant juin.



Bon vent à toutes ces équipes féminines, on souhaite aux internationales beaucoup d’ambition et de succès.
 
< Précédent
.
 

© 2017 AIFVB - L’Association des Internationaux Français de Volley Ball